Boîte à outils #DémocratieNumérique: davantage de participation «Bottom-Up» grâce à #CivicTech

Une étude actuelle révèle que 4 initiatives populaires sur 5 sont lancées par des organisations établies (principalement des partis et des associations). En outre, seul un petit pourcentage de la population suisse participe en général concrètement à des processus de décision politique. APROPOS_Risiko-Dialog et la Fédération Suisse des Parlements des Jeunes modifient et développent la boîte à outils Démocratie numérique avec le soutien de la commission suisse de l’UNESCO. L’objectif est de montrer concrètement au grand public où il peut participer par voie numérique.

de Nathalie Stübi
07 Okt / 5 min read

Pendant l’année électorale 2019, APROPOS_Risiko-Dialog a réalisé différents formats de débats interactifs avec des expert(e)s et le grand public lors du #DigitalFestival et de #LaSuisseVote. Les enseignements recueillis ensemble à ces occasions sur la #DémocratieNumérique sont maintenant intégrés dans un méta-outil #CivicTech. La boîte à outils Démocratie numérique a été créée par une équipe mélangée de passionné(e)s de Civic Tech et a vu le jour pendant le hackaton #VersusVirus. Son développement va maintenant être poursuivi par APROPOS_ en collaboration avec la Fédération Suisse des Parlements des Jeunes. L’objectif principal est d’attirer l’attention de la population suisse sur la collaboration active avec des outils numériques simples.

«Il existe déjà de nombreux outils Civic Tech tels que des plateformes et des applications qui simplifient la participation à la vie politique. Néanmoins, rares sont ceux qui les connaissent ou qui voient qui ou quoi se cache derrière eux. Avec la boîte à outils Démocratie numérique, nous voulons faire toute la lumière sur cette jungle de Civic Tech», explique Nathalie Stübi, responsable de projet de APROPOS_Risiko-Dialog.

Grâce au financement du programme «Global Citizenship Education» par la commission de l’UNESCO, le développement du prototype de la boîte à outils peut être poursuivi et affiné. Une vue d’ensemble des outils nationaux et internationaux de Civic Tech doit contribuer à faciliter la participation politique de la population par voie numérique – également au-delà des frontières nationales ainsi que sur les questions mondiales. Elle impulse une discussion sur les technologies de participation des citoyen(ne)s et renforce l’engagement public grâce à la participation en ligne.

*#CivicTech – qu’est-ce que c’est?

Par Civic Technology (forme abrégée: Civic Tech), on comprend l’utilisation des technologies numériques pour améliorer la participation de la population à la politique. Concrètement, son objectif est de mieux intégrer les citoyen(ne)s dans les processus politiques de planification et de décision. En font partie les processus de production participative (crowdsourcing), la communication directe avec des titulaires de charges politiques ainsi que le vote pour des projets de proximité. Le service «Züri wie neu» est un bon exemple qui est déjà utilisé depuis longtemps. Avec l’outil Internet de la ville de Zurich, les citoyen(ne)s peuvent signaler des dommages sur l’infrastructure d’une banque ou d’un réverbère, par exemple, par l’intermédiaire de l’outil en entrant les coordonnées du site et une description du dommage et en téléchargeant une photo.